RDC: Justin Bitakwira: « C’est le peuple qui va chasser la MONUSCO »

Le député Justin Bitakwira parle du nouveau mandat de la Monuscoce samedi 02 avril 2016 à Kinshasa.


bitakwira Justin
« Ça sera mon cheval de bataille dans les trois mois qui suivent. Quand la MONUSCO arrive à la fin de son mandat la violence prend de l’ampleur. Là on a renouvelé son mandat, il y aura accalmie pour quelques mois. Dès qu’on arrive à trois mois de la fin de son mandat, c’est en ce moment que là gens meurent davantage dans notre pays. Ils peuvent continuer à jouer avec notre gouvernement, mais pas avec notre peuple. Un médecin qui est venu soigner une plaie pendant 15 ans. C’est trop. Ce n’est pas un cancer. Je me pose la question. En mars 2017, si c’est dans cette condition, c’est le peuple qui va chasser la MONUSCO. Ça devient un complot. Nous avons besoin d’une MONUSCO quantitative ou qualitative ? Même 2000 hommes (comme Artémis) peuvent en finir avec les groupes armés. Je réveille le peuple congolais. Dans le contexte actuel, nous ne battons pour que Kabila ne renouvelle pas son mandat pour la deuxième fois, mais la MONUSCO a renouvelé le sien pour la quinzième fois. Artémis n’a duré que 6 mois. La brigade spéciale contre le M23, ce n’était que 3 Etats africains (Tanzanie, l’Afrique du Sud et le Malawi), au lieu qu’on nous emmène 40 Etats, nous n’avons peut-être besoin que d’un seul Etat. »

Source: politico.cd