LA NOTABILITÉ DU SUD-KIVU: Jean RUHIGITA NDAGORA BUGWIKA

ruhigita-ndagoraJean RUHIGITA NDAGORA BUGWIKA : il fut l’un des grands leaders de la Province du Sud-Kivu, assumant pendant 32 ans le rôle de Représentant Légal de l’église 8ème CEPAC. Le Président Mobutu lui avait décerné, en 1980, la médaille de Chevalier de l’Ordre National de Léopard.


De la tribu Bafuliiru (du clan Mulabwe), Jean Ruhigita est né en 1927 au village de Buhula (à Kiliba, en territoire d’Uvira). Il fait ses études primaires à Uvira (sa formation primaire n’a duré que 3 ans à l’école de la MLS Uvira-Kasenga de 1944 à 1947) et ses études secondaires à Lemera, à l’IPPKI (l’actuel Bwindi, mais à l’époque fonctionnant à Lemera avant d’être transféré à Bukavu). En 1953, il décroche un diplôme de moniteur (“Mwalimu”) et rentre à Uvira enseigner à l’école primaire de la paroisse de Kala et Kagando.


Sa vie spirituelle avait connu un tournant en 1944 lorsqu’il s’était fait baptiser à Kasenga (Uvira) et se voit consacré évangéliste une année après (en 1945). La consécration arrive en 1960 à l’occasion d’une conférence tenue à Bujumbura en 1960 où Lewi Pethrus et Willis Säwe (de Stockholm) consacrent pour l’Afrique, les représentants légaux suivants de l’église pentecôte : Ruhigita Ndagora Bugwika pour le Congo; Gabriel Kapitula pour le Rwanda et Manassé Nafefera pour le Burundi. Il resta à ce poste jusqu’en 1992, (soit 32 ans de règne à la tête de la Mission Libre Suédoise, qui deviendra par la suite CEPZa, puis CEPAC).

Jean Ruhigita fut un homme de bravoure, un grand évangéliste ayant la passion des âmes comme première préoccupation. A son entrée au pouvoir, en 1960, la MLS comptait 16.000 chrétiens et 11 Églises mais à la fin du mandat, la 8ème CEPAC avait 224 Églises, avec plus de 300.000 fidèles. Sur le plan médical, la MLS avait créé la base en laissant deux dispensaires à Lemera et à Pinga. Ruhigita avait fait agrandir cette œuvre et les deux dispensaires sont devenus deux grands hôpitaux : l’hôpital de Lemera (qui se muera plus tard en hôpital de Panzi du célèbre gynécologue Mukwege, après son transfert à Bukavu) et celui de Pinga. Il avait fait ouvrir aussi 35 centres de santé.

Sur le plan de l’enseignement, de 44 écoles trouvées avant l’indépendance, Ruhigita a fait agréer pendant son mandat 412 écoles primaires et secondaires, 14 écoles bibliques, une université (l’UEA : Université Evangélique en Afrique) et l’Institut Supérieur de Théologie Evangélique du Kivu (ISTEKI). Enfin, sur le plan social, Ruhigita a érigé 56 foyers sociaux qui forment les femmes dans la coupe-couture, l’alphabétisation et dans les petits métiers selon les besoins de leur milieu de vie. Il est décédé en octobre 1993.


Benjamin Babunga Watuna

2 Comments - Write a Comment

  1. Pour ses oeuvres si grandes et nombreuses qui touchent socio-économiquement une grande masse de la population RdCongolaise du grand Kivu ;M RUHIGITA NDAGORA;nous le considérons si pas le premier;l’un des plus grands hommes du KIVU .Il mérite d’être immortaliser par des oeuvres sculpturales ; ce grand homme qu’est M.RUHIGITA NDAGORA;repose en paix nous ne vous oublierons jamais pour vos oeuvres immortelles;des écoles(primaires,secondaires,Universités)-des hôpitaux-des centres de santé-des églises et autres…

Comments are closed.