La mort du Dr Byamungu Gildo, la guerre des mots entre Bukavu et Uvira

Assassiné le 14 avril 2017 à Kasenga-Uvira et enterré le jeudi 20 du même mois à Bukavu, la mort du Dr Gildo a causé plusieurs déclarations, injures, menaces, réactions, parfois trop dures entre les gens d’Uvira et de Bukavu. Dans cette publication UviraOnline vous présente celles qui ont trop fait parler d’elles sur les médias sociaux.



Nous ne sommes pas contents de ce qui se passe dans votre Territoire

Chers Compatriotes. Je m’associe à tous les Compatriotes frappés par cet assassinat du Dr Gildo dont le feu papa fut mon collègue et chef de classe à Bwindi de la 3ème jusqu’ en 6ème année, pour présenter mes condoléances à toute sa famille éprouvée par cette durée épreuve.
Je voudrais m’adresser à nos compatriotes d’Uvira pour dire que nous ne sommes pas contents de ce qui se passe dans votre Territoire. Kahegeshe à été assassiné à Kiliba, Dr Tegere à Sange et encore C’est le Dr Gildo à Kasenga. C’est parce que vous pensez qu’un non-originaire d’Uvira ne peut pas occuper un poste de responsabilité dans le Territoire d’Uvira. Mais, tous ces deux médecins soignaient plus les membres les Bavira et les Bafulero que leurs familles respectives qui les avaient faits étudier. Le Sud-Kivu vous regarde et ne vous plaignez pas si demain l’Eternel Dieu vous retourne l’ascenseur.
Comment le Territoire d’Uvira pourrait-il se développer en étant xénophobes? En tout cas, C’est regrettable, car ces assassinats sont commandités par certains parmi vous les intellectuels véreux ressortissant d’Uvira. J’ai toujours cru que nul ne peut être élevé et heureux si son élévation n’est pas venue de l’Eternel Dieu. Pensez-vous que vous ne pouvez réussir dans la vie qu’en travaillant chez vous? Et pourquoi alors vous allez aussi chercher le travail ailleurs au Sud-Kivu et en RDC voire à l’étranger? Je suggère une conférence sur la repentance, la paix et la cohabitation pacifique dans le Territoire d’Uvira.
Faites attention au risque de vous voir isolé un jour. A ce moment-là vous récolterez ce que vous aurez semé. C’est honteux ce qui se passe à Uvira. Qui peut attenter à la vie d’un Médecin-Directeur si ce n’est pas quelqu’un qui cherche à le remplacer? Et si Dieu lui enlevé la vie à cause de sa méchanceté, qu’est ce qu’il aura gagné. Même s’il resterait en vie, comment serait-il heureux?
Construisons un Congo où chacun se sentira frère ou soeur de l’autre en éradiquant Le tribalisme, provincialisme et la haine. Sinon, Qu’est-ce que vous reprochez à nos politiciens congolais si vous vous comportez comme eux? LEternel Dieu qui a sept yeux voit et Il ne laissera pas impuni votre cruauté.

Le Serviteur et Patriote Bisharhwa Musimwa Israël.


 

Les declarations du Président de la communauté havu et de Kalehe vivant à Bukavu, Mr Pascal Mukuza Muhini.

Le Président de la communauté havu et de Kalehe vivant à Bukavu, Mr Pascal Mukuza Muhini, à déclaré sur radio Maendeleo au sujet de décès du Dr Gildo Byamungu Magadju, où il a d’abord commencé par condamner, au nom de toute sa communauté, l’assassinat ignoble du précité et a affirmé que:
– l’assassinat du Dr Gildo à Uvira est lié au tribalisme et à la géopolitique;
– Uvira est un lieu de menace pour les non originaires;
– d’autres personnes d’ailleurs y périssent;
– c’est une honte pour Uvira, au 21e siècle, de faire ces genres d’actes.

Il a fini par demander aux autorités de mener les enquêtes afin de dénicher les auteurs de ce crime et les condamner conformément à la loi. Aussi, Olive Mudekereza était l’invité à la même radio où il a parlé en tant qu’actionnaire dans le Territoire d’Uvira, bien évidemment au sujet de l’assassinat du Dr Gildo. Monsieur Olive Mudekereza a rappelé le décès de l’un de ses travailleurs à Lubarika où il dispose d’une plantation, l’assassinat de Kahegeshe à la sucrerie de Kiliba, et le cas récent, celui du Dr Gildo.

Il a dit que Uvira ne doit pas continuer avec ce comportement au risque de ne pas se développer. Il a poursuivi son allocution en disant que le Mwami de Kalehe a décrété 5 jours secs pour sa population. Puis, il a posé une question: si d’autres bami décrété comme celui de Kalehe, quel serait le sort? C’est l’image d’Uvira qui est ternie a-t-il dit. Il a fini par dire qu’il entrera en contact avec toutes les autorités d’Uvira à différents échelons en vue d’éradiquer ce fléau.


MESSAGE DE CONDOLEANCES ET DROIT DE REPONSE DES RESSORTISSANTS D’UVIRA VIVANT A BUKAVU SUITE A L’ASSASSINAT DU Dr GILDO BYAMUNGU SURVENU A KASENGA-UVIRA LA NUIT DU VENDREDI 14 AVRIL 2017

Nous, Ressortissants du territoire d’Uvira vivant à Bukavu, réunis au sein des Mutualités Vira et Buguma bwa Bafuliru avons appris, de façon inattendue et dans le grand chagrin, la mort inopinée de notre compatriote, Pasteur et soignant, le regretté Docteur Gildo BYAMUNGU MAGADJU, lâchement assassiné chez lui la nuit du vendredi 14 avril 2017 au Quartier Kasenga dans la ville d’Uvira par des hommes armés non autrement identifiés.

Suite à cette grande perte que ces inciviques sans foi ni loi viennent encore de nous imposer et que nous subissons malgré nous, nous adressons nos condoléances les plus attristées à la famille biologique, spirituelle et professionnelle de l’illustre disparu, d’autant plus que pendant les 14 années qu’il a œuvré et investi dans notre entité d’origine, feu Dr Gildo Byamungu était devenu lui-même un véritable fils du coin.

Avec des larmes au cœur et inconsolables, nous condamnons avec toute la dernière énergie cet acte criminel ignoble et, à l’instar de toutes les autres personnes véritablement éprises de paix et de vérité, nous recommandons aux autorités publiques compétentes de diligenter une enquête indépendante et impartiale afin que les auteurs matériels et intellectuels de ce énième assassinat ciblé contre la paisible population soient dénichés et déférés devant la justice pour qu’ils répondent sévèrement de leurs actes.

Point n’est besoin de rappeler qu’à Uvira, comme à Bukavu et dans d’autres territoires de la Province du Sud-Kivu, des assassinats similaires sont devenus malheureusement monnaie courante. Les victimes relèvent de toutes les couches sociales et les auteurs restent quasiment impunis car non identifiés.

Cependant, alors que les filles et les fils du territoire d’Uvira sont, aux côtés de la famille biologique, parmi les premières victimes de cette perte d’une personne qui s’est sacrifiée pendant une grande de sa vie professionnelle à leur permettre de recouvrer la santé, nous, Ressortissants dudit territoire vivant à Bukavu nous sentons l’amertume exacerbée par des déclarations attisant la haine tribale faites lors de la messe de suffrage à Uvira le samedi 15/04/2017, sur des médias de Bukavu et les réseaux sociaux par notamment la Mutuelle des Bahavu et Mr MUDEKEREZA NAMEGABE Olive, accusant globalement des communautés autochtones d’Uvira d’avoir fomenté cet acte criminel.

Nous, Ressortissants du territoire d’Uvira vivant à Bukavu, nous insurgeons avec force contre ces messages répétés imbus de stigmatisation, de provocation, de division et d’incitation à la haine tribale qui accusent globalement nos communautés autochtones d’Uvira d’être des assassins et des criminels. C’est comme qui dirait que la mare d’insécurité qui sévit dans notre territoire depuis plusieurs années n’était orientée que vers les seuls les non ressortissants d’Uvira et épargnent les originaires !

Nous ne voulons pas rappeler que dans un passé récent, à la suite des assassinats notamment de Mr Kahegeshe à la Sucrerie de Kiliba et du Colonel Elias Rubibi à Bukavu, d’autres communautés tribales s’étaient substituées à la justice en s’empressant d’accuser, aussi en bloc et sans preuve, les natifs d’Uvira d’en être des auteurs. Curieusement, par la suite les investigations des services compétents dont une partie a été rendue publique lors des audiences judiciaires n’ont identifié aucune fille et aucun fils originaire dans le box des accusés.

Le territoire d’Uvira étant infecté d’une mosaïque de milices armées congolaises (Maï-maï) et étrangères (FNL burundais et FDLR rwandais), peut-on avoir raison de conclure hâtivement que tout crime y commis est exclusivement le fait des originaires?

Aussi, peut-on prouver la xénophobie dans ce territoire qui compte depuis des années un nombre important de responsables politico-administratifs, policiers, militaires, religieux ainsi que du monde d’affaires et associatif originaires d’autres territoires et qui évoluent en harmonie avec les autochtones ?

En lieu et place des rhétoriques accusatrices chaque fois que le malheur du genre arrive chez nous et ailleurs, nous, Ressortissants du territoire d’Uvira vivant à Bukavu, invitons les personnalités qui ont pris le devant d’accuser les filles et fils d’Uvira d’être collectivement à la base de la disparation tragique de notre bien-aimé Dr Gildo Byamungu d’en fournir les preuves à la commission d’enquête diligentée par les pouvoirs publics tel que a annoncé par le Gouvernement provincial du Sud-Kivu dans le compte-rendu de son récent Conseil des Ministres.

Une fois de plus et enfin, daignent les services publics compétents s’investir et mener au bout en toute indépendance et impartialité leurs enquêtes dont seul les résultats pourront lever l’opprobre jeté avec récurrence sur les peuples hospitalier et pacifiques d’Uvira

Pour le Mutuelle d’Entr’aide Buguma bwa Bafuliiru et Pour la mutualité Vira à Bukavu Kashindi Rugandira Mema et Muepnd Munyaga


je n’ai jamais vu des extrémistes tribalistes comme les habitants d’Uvira

A savoir: Ce message circule sous le nom de Dr Denis Mukwege mais il ne vient pas de lui, il vient d’un Mukwege Mwambe son homonyme qui malheureusement est aussi Dr à la Zone de santé de Kadutu. 

Nos très sincères condoléances à la famille du Docteur et confrère Juldo. Nous sommes tous conscient des oeuvres incommensurables qu’il a réalisées à uvira. Aucun fils de ce coin n’en a réalisé. Pour vous chers frères et soeurs ignorants de ce qui se passe à uvira, sachez que tout non ressortissant de ce coin ne peut y travailler en paix. je n’ai jamais vu des extrémistes tribalistes comme les habitants de ce coin, voir même les soit disant intellectuels, sont les vrais acteurs de cette situation.
J’ai travaillé comme Médecin dans cet axe là, j’ai des preuves concrètes, où des medecins non originaires ont été attaqués, chassés, tués, nous n’allons plus nous laisser faire, trop c’est trop. Il me paraît honteux de penser qu’après 2017 ans d’évangélisation, vous puissiez croire être les seules à vivre chez vous, ça suscite la colère, la honte et la pitié. chers notables, voudriez-vous demander au ministère de la santé du sud kivu le rapport sur l’insécurité perpétrée contre les médecins à uvira, vous serez surpris d’aprendre que tous les cas concernent les non originaires, réglons une fois pour toute cette question ridicule.

DR joseph MUKWEGE Mwambe.


 Le Docteur à été tué chez vous à cause du tribalisme

 

Grand frère Gérard, soufrez très très bien que l’on vous dise la vérité. Le Docteur à été tué chez vous à cause du tribalisme, n’allez pas de gauche à droite. La vérité te fait mal non, alors dites à ta population d’arrêter ce comportement animal. pour être parti soigner les malades, on ne devrait pas en mourir. Même les criminelle des guerres au Congo ne tuaient pas les médecins, ohhhhh.

 Monsieur, comment peut-on respecter ceux là qui ne peuvent pas se respecter,? Des tribalistes, quelle honte !!! parlons-en une fois pour toute, peut-être ça peux un peu changer. Vous voulez que je vous balance la liste des medecins qui ont été victimes du tribalisme à uvira, quelle honte. Sait tu combien vaut un médecin ? Par ailleurs, chers notables, j’ai vu des jeans être couronné à titre postum, pour avoir été musiciens, quid pour un Médecin ayant sauvé des vies?

Que l’administration nous évite ces échanges stériles pleins d’injures gratuites et de suspicions inutiles. L’insécurité dans nos villes et campagnes ne peut pas être collée à une ethnie ou à une collectivité ciblée pour les élans sectaristes de ses populations ! Ayons de la compassion pour la famille du défunt et prions pour que la paix revienne chez nous ! Élevons les débats dans ce forum et évitons tous jugements haineux et hypocrites qui ne feraient que nous éloigner de l’idéal, du combat pour la démocratie, le développement et la recherche permanente du « Mieux vivre ensemble collectif » ! Je présente mes condoléances à la famille du défunt et m’incline devant la mémoire de ce dernier 🙏 Que DIEU console sa famille et ses proches, et surtout, qu’il leur donne la PAIX.

Je soutiens également que les coupables soient recherchés et punis conformément aux lois en vigueur en République Démocratique du Congo.

Mais je suis écoeurée de constater que l’on mette encore l’accent sur la tribu et l’ethnie au 21eme siècle… C’est très GRAVE! Ceci ne peut qu’ engendrer la division et la HAINE. Personne n’ignore ce que la haine a produit dans certains pays limitrophes…

Entant que croyante (catholique pratiquante), je sais qu’il n’y a pas de remède contre la mort. Lorsqu’elle doit arriver, elle arrive. Ça peut être sur un lit d’hôpital, sous la douche,  sur un fauteuil pendant qu’on regarde la télé, au volant d’une voiture… Si c’est ton jour, écrit dans “le livre” de DIEU, tu n’y echapperas pas. Et si ce n’est pas ton jour, même après un crash d’avion ou après un séisme, même sous les décombres pendant une semaine, tu survivras. Je veux dire par là que je comprend la colère de certains face à cet assassinat d’un médecin (au service de la population), mais je vous demande mes frères et soeurs (en toute humilité), de ne pas vous prêter au jeu de ces bandits. Ceux qui assassinent froidement leurs semblables, n’ont pas de coeur, encore moins de tribu ni d’ethnie… Ils obéissent uniquement et simplement à leur instinct ANIMAL.

En tout cas, je ne pense pas qu’il y ait des tribus bonnes ou mauvaises, supérieures ou inférieures, gentilles ou méchantes… Partout il y a des bonnes et des mauvaises personnes. D’ailleurs personne ne connaît la tribu des assassins.

En bref, je pense qu’il faut garder le sang froid, et exiger que lumière soit faite sur cet assassinat. Bashi, Bavira, Bafulero, Babembe…, on est tous congolais. Et notre dénominateur commun, c’est la République Démocratique du Congo. Que DIEU nous donne la PAIX 🙏

Marie-Ange MUSHOBEKWA


 

Les gens de Bukavu se trompent de cible

Nous allons obligatoirement sortir de notre silence vis-à-vis des allégations portées à notre charge. Il faut leur dire qu’ils se trompent de cible. Pourquoi ont-ils peur de pointer du doit l’État congolais qui n’est pas capable de protéger les personnes et leurs biens? Veulent-ils faire croire qu’il n’y a qu’à Uvira où les personnes sont assassinées lâchement? Bukavu ne présente-t-il pas un spectacle bcp plus désolant que celui d’Uvira? City 2, Prof Byamungu, Colonel Elias, des Cambistes, des journalistes? Dr Mukwege n’a-t-il pas lui même échappé à l’assassinat à son domicile? N’est-il pas gardé jusqu’à ce jour par la Monusco jusqu’à la salle de consultation?
 
Je voudrais que l’on me dise que Dr Mukwege vit à Uvira où il est menacé par le tribalisme des bafuliiri? La pauvre sentinelle de Mukwege avait elle été tuée par les Fuliiru et Vira? Nos détracteurs veulent ils insinuer que tous les Fuliiru et Vira se seraient réunis pour décider de l’assassinat de Gildo? Ou veulent-ils dire qu’à Uvira on ne tue que les non originaires? La dame de la pharmacie de la nation, la dernière assassinée avant Dr Gildo n’ était-elle pas une originaire de souche! Dr Nicolas et Dr Sakumi, originaires du territoire d’Uvira n’avaient-ils pas fui le même hôpital de Kasenga après y avoir échappé à des assassinats ? J’ai même entendu citer parmi les victimes non originaires, un Dr qui était mort de l’épilepsie à Sanghe!
Arrêtons ces bassesses !!! Nous devons plutôt tous nous lever comme un seul homme pour dénoncer et condamner ces assassinats qui se produisent sur l’étendue de la République et demander des comptes au pouvoir public, plutôt que nous entre manger. C’est ici par ailleurs le lieu d’exiger les conclusions de l’enquête diligentée sous les auspices du gouverneur Cishambo pour élucider les circonstances de l’assassinat de mr Kahegeshe.

Merci


 

On croirait que GILDO était saint

 
Avant d’entamer ce message. Je présente d’abord mes condoléances les plus attristées à la famille de l’illustre disparu notre docteur GILDO. En lissant certains messages de ressortissants de Bukavu dont monsieur GILDO était originaire. On croirait que GILDO était saint qu’il était combattu par les uvirois faux et archifaux.
Beaucoup de ressortissants de Bukavu et ailleurs travaillent librement à Uvira sans être inquiètes.
1)Qui ignore que le TGI D UVIRA devrait prononcer le divorce du docteur GILDO lundi 17 avril 2017? Sous RMP 436 /PR.76/RKT
2) Combien des dettes d”autrui GILDO a t il contracté même au Burundi voisin ?
3) Pourquoi a t’il choisi KASENGA comme domicile (une zone rouge remplit des bandits, mai mai,…).
4) A l’hôpital de KASENGA était -il en bon terme avec ces collaborateurs ?
VOILA LES PISTES QU’UN ENQUETEUR INTELLIGENT EXPLOITERA !

Ir. NAMAGAJO


Ndugu wapenzi,

Mimi nafikiri tufanye hange na shida kama hii. Kuna mengi tayari tutayasikiya.

Ni vema kifo hiki kifundishe sisi wote.

Tuliye ndugu ambaye ameuliwa na tukubaliyane kwamba hii isingelikuwa njiya ya kumaliza shida kati ya watu (avouer que c’est crapuleux, ce meurtre). Tulaumu yeyote yule amefanya hivi. Huzuni ni kwamba UBOVU WA SHERIYA mara inatuma watu KUFANYA SHERIYA ZAO NA KUJIPA HAKI (se faire Justice). Pamoja na hiyo, nafikiri kila mmoja wetu (ndugu, rafiki wa marehemu, na mtu wote) ajaribu kujifunza kidogo machache haya tunapewa na ndugu Ir. Namagajo 

Manyongo. Selemani
(Paisible citoyen)


 UviraOnline: William Muyuku