Coupe du Monde Russie 2018 : La RD Congo passe sans convaincre, le Maroc battu en Guinée Equatoriale mais se qualifie.

Bolasie Leopard
La RD Congo est le 4e pays qualifié pour la phase de groupes des éliminatoires au Mondial 2018. Les Léopards ont concédé le nul lors du math retour face au Burundi (2-2), mais sont qualifiés sur l’ensemble des deux matches (victoire 2-3 à l’aller).
Mission difficilement accomplie pour la RDC. Après son succès arraché au bout du temps réglementaire au Burundi (2-3) lors du 2e tour aller des éliminatoires au Mondial 2018, l’équipe de Florent Ibenge a assuré sa qualification pour la phase de groupes en concédant le match nul lors du retour ce dimanche à Kinshasa (2-2). Le tout sans vraiment convaincre dans le jeu, alors que la partie avait pourtant idéalement commencé pour les protégés de l’entraîneur de Vita Club, avec un onze remanié par rapport au match aller qui lui donnait raison.
Après le montant trouvé au bout d’un quart d’heure de jeu, c’est Nkololo qui ouvrait le score, profitant du travail de Bolasie pour pousser le cuir au fond des filets (19e). Le plus dur était fait, pensaient alors les supporters du stade des Martyrs, mais c’était sans compter sur un relâchement coupable de leurs protégés dont profitaient les Hirondelles pour recoller au score. Malheureux, Mbokani déviait un corner de Bigirimana dans ses propres buts (28e). L’attaquant de Norwich n’était guère plus en réussite de l’autre côté du terrain à l’image de son duel totalement perdu devant Arthur (53e). Entre temps, le dernier rempart burundais était sauvé par sa transversale sur une frappe violente de Mubele (44e).
Une affaire de penalties
Plus tranchants au retour des vestiaires, les Congolais faisaient le siège du camp burundais, sans succès. Entre maladresse, excès d’individualisme et parades du gardien adverse, les Léopards ne parvenaient pas à trouver la faille. La délivrance venait finalement de Bolasie. Passeur décisif sur l’ouverture du score, l’ailier de Crystal Palace se faisait justice après avoir obtenu un penalty (77e). Le but de la victoire pensait-il, à tort, car le RDC se faisait une fois de plis reprendre sur un penalty concédé que Fiston se chargeait de transformer (89e).
Une contre-performance sans grande conséquence, la qualification étant au bout. Mais si le score sur l’ensemble des deux rencontres permet aux Congolais de se qualifier, la manière sera à revoir lors du prochain tour sous peine d’une vraie déconvenue cette fois.


UviraOnline: Fidèle Sumbuni