C’ÉTAIT: un 28 janvier, comme aujourd’hui…pillages au Zaïre

Pillage au zaire
Le 28 janvier 1993, pillages au Zaïre à l’initiative des militaires.
Ce jour-là, presque tous les domaines de la vie au Zaïre sont gravement touchés par les pillages successifs ; tant sur le plan politique, économique et social.

La cause de ces pillages était la mise en circulation des billets de 5 millions de zaïres, émise à la suite d’une crise politique et économique aiguë. L’opposition avait appelé au boycott de ces billets, les opérateurs économiques et la population refusèrent de les consommer; mais Mobutu décida de les utiliser pour payer les militaires et soldats.

Le 28 janvier 1993, avec le refus de la population d’utiliser ces billets, les militaires furieux des Forces armées zaïroises (FAZ) décidèrent de piller les rares infrastructures économiques restant de Kinshasa et de grandes villes du pays.

Ces pillages occasionnèrent la mort de près de 2000 personnes, dont notamment l’ambassadeur de France, Philippe Bernard, assassiné dans l’immeuble de l’ambassade aux conditions jamais élucidées jusqu’à ce jour.
A la suite de ces pillages, 1300 étrangers (essentiellement des occidentaux) furent évacués par leurs pays.


 

UviraOnline: Benjamin Babunga Watuna